La compagnie même pas cap

La compagnie Même pas cap

Indiscrétions et envers du décor !

Tout a commencé en 2001,   « Même Pas Cap » vient de se créer. c’est une petite association de copains qui va monter des pièces pour se faire plaisir !

Et puis, la Cie va prendre rapidement un virage plus professionnel en faisant travailler des comédiens nantais, en formant petit à petit un noyau dur très motivé.

Le style va s’affiner. L’idée est de faire passer le plaisir des spectateurs avant celui des acteurs. Entendez par là que les acteurs sont toujours dans le plaisir, bien sûr, sans aucun doute, mais c’est le public qui compte avant tout. Découvrir son goût, l’écouter, répondre à une demande en restant cohérent.

Des succès qui ont fait leurs preuves.

Le choix des pièces sera donc très important. Le dîner de cons, Le canard à l’orange, Boeing Boeing, …

Et puis le temps passe, on piétine. Il faut trouver un endroit, une salle pour « fidéliser » un public qui n’existe pas encore… Quelle aventure !

L’année 2009.  

C’est une date importante dans l’histoire de « Même Pas Cap » : la Cie s’est installée dans l’amphithéâtre Sémaphore, Bld Vincent Gâche sur l’île de Nantes qui devient tous les week-ends le Théâtre Beaulieu, et propose depuis février 2009 un rendez-vous hebdomadaire avec les grands classiques de la comédie, d’hier et d’aujourd’hui.

C’est ainsi que, depuis cette date, « Même Pas Cap » est devenue une compagnie professionnelle faisant travailler des comédiens professionnels. On retrouve souvent les même comédiens. Il y a en a environ une vingtaine qui « tournent » entre 60 et 120 représentations par an. Quand on est comédien à Nantes et que l’on peut jouer 120 fois par an… c’est quelque chose d’un peu unique.

Toc Toc de Laurent Baffie a été la première création de « Même Pas Cap ». 5 000 spectateurs sont venus applaudir la Compagnie !

2009-2017 = 145 000 spectateurs 

Depuis  2009, les pièces se sont enchainées à raison de deux par an jouées 60 fois chacune de fin septembre à mi-juin.

Et c’est ainsi que depuis 2009, le nombre de spectateurs s’est considérablement étoffé avec une fréquentation 145 000 spectateurs venant des 4 coins de la région grand-ouest.

Avec ses deux dernières pièces : Panique au Plazza de Ray cooney et Thé à la menthe ou t’es citron de Patrick Haudeceur, le Théâtre Beaulieu fera rire environ 26 000 spectateurs sur cette saison 2016-2017. Qui dit mieux ?

Les grands projets :

Et si dans les mois à venir, un nouveau théâtre sortait de terre dans le quartier Nantes Beaulieu ?

Suspense…. Cet article mérite d’être affiné n’est-ce pas ? Tout est encore à écrire, mais parfois, les pages se remplissent plus vite qu’on ne le pense.

Affaire à suivre !